Formulaire de contact
0 809 102 703 Hotline Numéro vert
Trouver une agence
Bilanzpressekonferenz 2021
07/05/2022

Jungheinrich se surpasse en 2021 malgré les incertitudes du marché

En 2021, le groupe Jungheinrich a surpassé ses performances de 2019 avec un chiffre d’affaires de 4,2 milliards d’Euros, et ce malgré l’impact de la crise sanitaire et économique.

Fort d’un chiffre d'affaires de 4,2 milliards d’euros en 2021, le groupe Jungheinrich a réussi l’exploit de surpasser ses performances de 2019, malgré l’impact de la crise sanitaire et économique. La filiale française du groupe suit cette tendance dynamique avec un chiffre d’affaires de 393 millions d’euros en 2021 qui rattrape le niveau pré-crise. Tous les voyants sont au vert pour le spécialiste de l’intralogistique avec un niveau de prise de commande toujours en progression. Pour l’année 2022, Jungheinrich poursuit sa stratégie de gestion des approvisionnements lui permettant de maintenir des délais de production très compétitifs et d’assurer ses engagements malgré les incertitudes qui pèsent sur le marché international.

2021 : “l’année de tous les records”

C’est le bilan que dresse Julien Calloud, Président de la filiale française de Jungheinrich. L’année 2021 confirme la dynamique de reprise du marché français. En effet, outre un chiffre d'affaires de plus de 393 millions d’euros (vs 336 millions en 2020), la firme a enregistré un volume de prises de commande conséquent. Cette croissance s’observe aussi plus largement à l’échelle du groupe qui a enregistré un chiffre d’affaires de 4,2 milliards d’euros, soit une hausse de 4% par rapport à l’exercice 2019. Le groupe Jungheinrich explique cette croissance en partie par une excellente gestion de la production qui a permis de réduire grandement l’impact de la crise sanitaire de 2019-2020. Le groupe a de plus enregistré 4,9 milliards d’euros de prises de commande sur l’année 2021.

Côté ressources humaines, le groupe Jungheinrich affiche 1000 nouvelles prises de postes en 2021, faisant grimper l’effectif global à plus de 19 000 personnes. Jungheinrich France suit cette tendance et confirme son statut de première filiale du groupe après l’Allemagne en réalisant 200 recrutements sur l’année 2021, dont plus de 25% bénéficient d’une mobilité interne à l’entreprise.

Jungheinrich affirme ses engagements en matière d’automatisation et de développement durable

Le développement durable a encore une fois été le fer de lance du groupe en 2021. La fin d’année 2021 a été marquée par le lancement de la gamme “Powerline” qui labellise les modèles de chariots dont le design a été entièrement pensé, dès leur conception, autour des batteries lithium-ion, leur permettant ainsi d’être bien plus agiles, plus économes en énergie et encore plus respectueux de l'environnement (neutres en C02 jusqu’à la livraison sur site client). Les nouveaux modèles ERE et ERD ont ainsi été conçus en 2021 autour de cette technologie, si bien que l’ERE 225i se voit cette année récompensé du IF Design Award.

Toujours dans cette optique de limitation de l’empreinte carbone, le groupe Jungheinrich a ouvert sa troisième usine de reconditionnement à Ploiești, en Roumanie. Le reconditionnement permet de réduire de 80% les émissions de CO2 par rapport à un matériel neuf, en plus de permettre des économies d'échelle, particulièrement intéressantes dans un contexte où les chaînes d’approvisionnement sont sous tension.

Enfin, Jungheinrich France a finalisé en janvier dernier les travaux de son nouveau siège social et de son agence situés à Vélizy-Villacoublay. Cet investissement intègre un nouveau centre de formation disposant du premier espace de démonstration dédié pour les AGV/AMR. Ce segment des machines autonomes représente un axe de développement stratégique pour l’entreprise. De plus, ce siège social est certifié HQE (Haute Qualité Environnementale), indiquant la volonté de l’entreprise de continuer ses efforts en matière de développement durable dès la conception du bâtiment. Le nouveau siège est par ailleurs le premier site français à intégrer le système de stockage d’énergie par batterie stationnaire de Jungheinrich : la Power Bank.

La stratégie 2025+ de Jungheinrich vise ainsi à allier performance et durabilité avec l’objectif de neutralité carbone globale. Tous les sites de production du groupe fonctionnent à l’énergie verte. Pour asseoir cet engagement dans le développement durable, l’entreprise a par ailleurs nommé en 2021 un ambassadeur de renom, Nico Rosberg, entrepreneur engagé en matière de développement durable et Champion du Monde 2016 de Formule 1, pour incarner les valeurs écologiques du groupe.

Au niveau de la recherche et du développement, le groupe continue à se développer dans l’automatisation. Jungheinrich a d’ailleurs effectué en novembre dernier le rachat d’Arculus, société spécialisée en robotique basée à Munich (Allemagne), ce qui lui a permis de s’étendre dans le secteur des robots mobiles autonomes et de lancer son premier modèle : l’arculee.

Un leitmotiv pour 2022 : tirer profit des leçons de 2020 pour s’adapter aux incertitudes futures

A l’instar de 2021, le début d’année 2022 a été prometteur et a permis à Jungheinrich d’assurer les prises de commande tout en minimisant l’impact sur les délais. Cependant, l’invasion de l’Ukraine a fragilisé l’économie mondiale et induit de très fortes tensions sur les approvisionnements et les composants électroniques, couplée à une inflation galopante qui découle du contexte géopolitique.

Lors de la crise COVID, le groupe Jungheinrich avait déjà pu mettre en place une diversification et une sécurisation de ses chaines d’approvisionnement afin d’assurer une continuité de production la plus efficace. Fort des apprentissages du passé et grâce à cette approche stratégique, Jungheinrich reste aujourd’hui en capacité d’assurer des délais de livraison très compétitifs.

Pour autant, les incertitudes liées aux tensions sur les commandes et à l’inflation demeurent, avec de possibles répercussions sur la rentabilité du Groupe. Cependant, le chiffre d’affaires devrait légèrement augmenter grâce à la solidité du portefeuille client existant. Ces prévisions sont valables à la fois pour le groupe mais aussi pour la filiale française, qui espère dépasser les 400 millions d’euros de chiffre d’affaires à la fin de l’exercice 2022.

« L’enjeu majeur pour l’année 2022 sera de trouver le meilleur équilibre économique pour Jungheinrich et nos clients, qui traversent aussi une séquence où chaque optimisation fait la différence. La crise actuelle ne doit pas être au détriment de la qualité, c’est pourquoi nous renforçons l’innovation pour répondre aux besoins croissants de nos clients en termes de systèmes énergétiques et d’automatisation, le tout soutenu par une stratégie de digitalisation renforcée », affirme Julien Calloud, Président de Jungheinrich France.

Enfin, Jungheinrich France continue de recruter et recherche actuellement plus de 80 profils de techniciens et des spécialistes de l’automatisation pour poursuivre son développement sur l’année 2022.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

À propos de Jungheinrich
Fondé en 1953, Jungheinrich est la référence de l’intralogistique. Avec une gamme complète d’équipements de manutention, de systèmes de stockage et de services, Jungheinrich offre aux clients des solutions personnalisées afin de les aider à relever le défi de l’industrie 4.0. Le Groupe, basé à Hambourg, est représenté dans 40 pays par des filiales propres et dans plus de 80 autres pays par le biais d‘entreprises partenaires. Jungheinrich emploie plus de 18 000 personnes dans le monde et enregistre un chiffre d’affaires de 3,81 milliards d’euros en 2020. L’action Jungheinrich est cotée dans les différentes bourses allemandes.
Plus d’informations sur : www.jungheinrich.fr


Contact presse OXYGEN
Charline KOHLER – Tel. : 05.32.11.07.32 – charlinek@oxygen-rp.com


Des questions ?